MICHAEL RONSKY, LA PASSION DES CORDES CHEZ NOS AMIS HELVETES :

612

Depuis 2005, sous le pseudo J.J. asks, cet artiste plasticien issu de la scène alternative et BDSM Suisse se produit avec Alice Police puis avec Bérénice V. dans des mises en scènes surréalistes et sexuées, à tendances fétichistes, sous le le nom de Happymaniacs.

Passionné par le shibari qu’il a rencontré durant son adolescence dans le livres de photos d’Araki. Il pratique le bondage depuis près de 11 ans. Après sa rencontre décisive en 2007 avec Philippe Boxis, pionnier français du shibari, qu’il fait venir plusieurs fois en Suisse, Ronsky se focalise sur cet art de manière obsessionnelle, puis est amené par sa propre pratique et en admirant celle d’autres riggers, à continuer à apprendre en développant un style en accordant une place privilégiée à la gestuelle.

Depuis 2009 Ronsky partage son goût des cordes dans les sessions organisées par Paranormal Society à Genève et Lausanne, se produit dans des performances de shibari. Michael Ronsky organise avec Paranormal Society des évènements de nuit dans des clubs Lausannois, faisant venir performers, artistes de modern circus et de burlesque pour des clubs Romands comme Emma Mylan, Missy Macabre, les Reservoir Girls, Roxy diamond où Amarantha La Blanche.

Dans le film de Laurent Courau « Les Sources Occultes », sur un scénario de l’excentrique Thierry Ehrmann, on peut voir Michael Ronsky dans le rôle d’un prêtre, géniteur d’un futur pape alchimique, menant une cérémonie dans un bunker dans l’enceinte de la DDC.

Depuis septembre 2012 jusqu’à août 2013, Ronsky programme le cycle La lanterne Phallique pour le Zinema à Lausanne, films, performances et débats: Lien vers article 20minutes du 28 septembre 2012. Il met également sur pieds la première shibari night en Suisse, invitant tous les deux mois des performers à se produire sur scène.

Michael Ronsky est le fondateur de Air Shibari Dojo en 2012, l’aboutissement d’un rêve et le début d’un autre, collectif, afin de développer la pratique de cet art en Suisse.

” L’érotisme est l’approbation de la vie jusque dans la mort », on ne peut résumer mieux que Georges Bataille –surréaliste s’il en est- le monde de Ronsky, d’abord avec Happymaniacs puis en solo. Les strass et l’outrance visuelle mis de côté, Ronsky est entré en processus d’épuration pour ne garder que la sophistication dépouillée de la corde et du corps, tout en travaillant le son et le mouvement. Zones troubles où la vie s’exprime par des moyens inhabituels, souffle incertain contrôlé par le jeu savant des cordes et membres entrelacés. Ronsky est aussi musical, quand les relents sulfureux des années 80 côtoient un inquiétant humour.

Artiste protéiforme, Ronsky s’illustre autant dans la photographie que dans l’art raffiné des cordes, la musique et la performance. Et mis à nu par le rituel, le corps physique, sculpture vivante, lieu de toutes les fascinations, premier et seul bastion de l’esprit . »

 

Géraldine Viredaz, journaliste

 

Retrouvez, toutes les Actus de Michaël Ronsky sur :

www.michaelronsky.wordpress.com

www.airshibari.wordpress.com

 

 

 

Retrouvez une série de photos des performances de Michaël Ronsky sur la galerie privée de notre site.